DUSHIREHAMWE s’implique dans la promotion de droits des femmes

08 mars Journée internataional de la femme SOCOMUK

Le monde entier célèbre en ce 08 mars, une journée internationale dédiée aux droits des femmes. Au Burundi, la célébration de cette journée a été organisée sous le thème « les femmes au centre des programmes innovants de la protection sociale des structures durables ».

Objectif de Dushirehamwe est de renforcer le leadership des femmes à travers des initiatives de promotion et protection de leurs droits. C’est dans ce cadre d’une série d’activités a été organisée autour de la Journée Internationale de la Femme, édition 2019 à savoir:
Table ronde sur les droits des femmes et des filles, sponsor au lancement de la coopérative des médiatrices dans la zone Nyakabiga et la participation des médiatrices à la Journée Internationale de la Femme à Gitega

Le lancement officiel de la coopérative SOCOMUK à Nyakabiga qui est une initiative du réseau des femmes actrices et médiatiques de paix et les noyaux de base collinaire encadré par Dushirehamwe. La coopérative a été créée dans le but de renforcer la cohésion entre les femmes et augmenter le revenu de la femme à travers les activités génératrices qu’elles vont faire. Les femmes membres de la coopérative ont des formations en couture, en maçonnerie (fabrication des pavés) et en soudure. Le réseau œuvre pour la résolution pacifique des conflits et l’animation des dialogues communautaire à travers le théâtre interactif qui est un de leur canal de sensibilisation pour faire face aux défis constatés dans la communauté.

Dans cette même perspective, une table ronde d’échange sur les droits des femmes et filles du Burundi a été organisée au restaurant chez André sous le thème : « Amplifions nos voix pour une meilleure prise en compte des droits des femmes et des filles dans les différents processus du pays ». L’objectif de de la table ronde était de redynamiser le débat entre les différents intervenants, et le partage d’expérience en matière des droits des femmes, dégager les défis et les obstacles de la participation de la femme et de la fille et mettre en commun les engagements et les recommandations et les actions stratégiques pour une meilleure prise en compte des droits des femmes et des filles dans tous les processus du pays. Les activités exécutées durant cette table ronde ont permis aux différents acteurs d’échanger sur les initiatives, les stratégies et bonnes pratiques en matière de promotion et protection des droits des femmes et des filles, notamment celles liées aux suivantes principales thématiques : les causes et les conséquences des violences faites aux femmes et filles, la participation citoyenne et politique des femmes à la vie publique et dans les processus de justice transitionnelle.
De ces initiatives communautaires, les participants ont dégagé des défis et formulé des recommandations par rapport à ces thématiques ci-haut mentionnées, qui méritent d’être partagés avec les autres acteurs et intervenants au niveau national.
Le réseau des femmes actrices de paix et dialogue qui a comme devise résolution pacifique des conflits, le dialogue et l’autonomisation de la femme burundaise à travers les activités génératrices de revenu s’est joint aux autres femmes pour célébrer cette journée.

La célébration officielle de la journée a eu lieu à Gitega dans la capitale politique du Burundi.

%d blogueurs aiment cette page :