Posts By: Dushirehamwe

Création et animation du forum sur le genre

Après avoir constate que différentes organisations de la société civile œuvrant dans le domaine du genre travaille isolement sans concertation les unes des autres, l’Association DUSHIREHAMWE soutenu par le projet OSCAR  a mis en place un cadre d’échange pour permettre à ces organisations de s’informer régulièrement et d’échanger leurs expériences respectives sur les questions genre.

L’objectif de ce forum est de proposer un cadre d’échange autour d’une thématique genre, d’encourager le partage de bonnes pratiques et d’échanger des informations au sein d’un réseau des participants.

Supporting women’s participation in democratic institution in pre-electoral environnement

L’Association Dushirehamwe exécute le projet “Supporting Women’s participation and effective Leadership in Democratic institutions in a pre-election environment” avec l’appui financier de Search for Common Ground dans les provinces de Cankuzo et Ruyigi depuis 2013.

L’objectif global du projet est de promouvoir une participation effective des femmes en tant que leaders et électrices dans le processus électoral 2015.

Le projet poursuit 4 objectifs spécifiques suivants :

  • Renforcer les voix des femmes élues présentes dans la sphère politique au niveau national
  • Augmenter le soutien public pour la participation politique des femmes à travers les politiques et les structures de prise de décisions à la lumière du processus électoral
  • Renforcer les capacités des femmes leaders locales dans les provinces de Ruyigi, Kirundo, Cankuzo et Muyinga pour qu’elles soient crédibles dans les élections de 2015.Plusieurs activités ont été réalisées

Formation des élus locaux et leaders communautaires

 

Organisation des townhall

 

Film documentaire »Mukenyezikerebuka

Les femmes de RUYIGI et CANKUZO s’engagent pour leur positionnement aux places électives de 2015

administrateur

Renforcement du leadership féminin dans la prévention des conflits électoraux et consolidation de la paix.

mariane

L’année 2014 a été marquée par la phase pré-électorale en perspective des élections de 2015. L’Association DUSHIRREHAMWE met en œuvre  un projet visant le renforcement de l’environnement socio-politique propice aux élections de 2015 et à la participation active et effective des femmes et des filles à ce processus.

Ces différentes formations ont permis aux concernées de  suivre au quotidien les conflits communautaires en vue d’intervenir efficacement dans la cohésion sociale.

L’Association DUSHIREHAMWE a également animé 12 conférences dans différentes provinces regroupant différents acteurs de la société civile, des partis  politiques, des jeunes, des femmes, des membres de la communauté sans exclusive. Les  thèmes ciblés ont porté sur  le rôle de la femme et de la fille dans la prévention des conflits liés aux élections,  à la citoyenneté responsable des jeunes ainsi qu’aux stratégies de consolidation de la paix avant, pendant et après les élections.

Plus de  900 participants dont 60% de sexe féminin, 40% de sexe masculin avec une prédominance des jeunes ont été mobilisés.  Les femmes ont passé des messages sur le contexte sécuritaire et politique et ont exprimé l’importance de la cohésion et de la tolérance mutuelle à travers les médias notamment la radio communautaire « ijwi ry’umukenyezi »

Au cours de ces conférences, les participants ont dégagé des recommandations. A  l’Association Dushirehamwe,  les participants ont recommandé  d’organiser des  conférences dans les communes pour informer et mobiliser les communautés à la paix, à la cohabitation pacifique et aux élections.

Aux partis politiques, il leur a été demande de promouvoir  le dialogue et  la concertation au sein de leurs formations politiques. Il leur a été  également demandé de promouvoir l’esprit d’équité et d’égalité des chances entre les hommes et les femmes au moment du positionnement des candidats sur les listes électorales.  La liste zébrée a été fortement recommandée pour permettre aux femmes et aux filles d’être en première position afin d’accéder aux postes de prise de décisions.

Aux femmes, les participants  ont recommandé leur participation effective pour plus de dialogue et de redevabilite envers plus de 50% d’électrices attendent un meilleur ressort social et économique.

 

La dotation d’un nouvel émetteur à la radio ijwi ry’umukenyezi par l’IPGL

Cyprien

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet SOMA, « Société civile et médias pour l’amélioration de la participation féminine aux actions de développement », développé par l’Institut Panos Grands Lacs (IPGL) en lien avec l’Association Dushirehamwe (DH) avec l’appui financier de l’Union Européenne via le Projet OSCAR, Organisations de la Société civile Appuyées et Renforcées, le Directeur Exécutif de l’IPGL, Cyprien Ndikumana, a procédé, le mercredi 27 aout 2014, à la remise officielle d’un émetteur de 500 watts à RIU, la radio communautaire Ijwi ry’umukenyezi (en français : La voix de la femme) de Giheta, représentée par sa directrice Isabelle Rusuku.

La cérémonie de remise officielle de ce précieux matériel s’est déroulée à Giheta, dans l’enceinte même de RIU, la radio communautaire Ijwi ry’umukenyezi. Témoins de l’événement : plusieurs invités parmi lesquels le Conseiller Innocent Nkurunziza, représentant le  Gouverneur de la province de Gitega empêché ; la Représentante légale de l’Association Dushirehamwe, Mme Thérèse Ndoricimpa ; le Chef de la Coopération de l’Ambassade d’Allemagne au Burundi, M. Achim Johannsen ; la Coordinatrice régionale Afrique centrale de la Deutsche Welle Akademie, Mme Carine Debrabandère accompagnée de deux formatrices, Sandra Van EDIG de DW Akademie et Anne Niyuhire d’IREINE ; le secrétaire communal Noël Niyonkuru représentant l’Administrateur de la Commune de Giheta ; des représentants des églises et des associations de la société civile ainsi que plusieurs membres des clubs d’écoute communautaire de la seule radiodiffusion sonore burundaise implantée dans la province de Gitega, distante de l’emprise des lobbies politiques, à savoir : « La voix de la femme ».

Dans son adresse, M. Cyprien Ndikumana, Directeur Exécutif de l’IPGL, a indiqué que son organisation, à travers le projet SOMA qui « vise à appuyer la restructuration de la radio La voix de la femme afin qu’elle relaie une information locale basée sur les besoins concrets de son auditoire et soutienne la production de messages de sensibilisation encourageant la participation des femmes au processus électoral et les candidatures féminines pendant les prochaines élections », vient pratiquement désenclaver la station « La Voix de la femme ».

Grâce à l’acquisition d’un émetteur pimpant et puissant (500 watts) et avec l’appui inestimable des bénévoles motivés et équipés en outils de communication et d’information, la radio communautaire Ijwi ry’umukenyezi sera désormais captée un peu plus loin et permettra bien évidemment à l’organisation Dushirehamwe et à la communauté bénéficiaire d’être actives tant dans le développement endogène que dans la promotion positive des droits de la femme », a précisé le Directeur Exécutif de l’IPGL.

En effet, avec ce nouvel émetteur de 500 watts, RIU sera capable d’émettre de Giheta sur 104.1 FM, sur un rayon de ± 15 km à vol d’oiseau, et d’arroser quelque 9 provinces du pays : Mwaro, Muramvya, Karusi, Ruyigi, Rutana, Kayanza, Ngozi, Bururi et Gitega. Toutefois, le rapport d’écoute des auditeurs glané après l’installation effective du nouvel émetteur permettra d’élaborer une cartographie définitive, plus fiable, pour une radio rurale qui émet dans une région montagneuse émaillée de collines.

Il sied de signaler, par ailleurs, que la cérémonie de remise officielle de l’émetteur à RIU, a coïncidé avec le coup d’envoi officiel du Projet d’appui aux médias burundais développé par la Deutsche Welle Akademie ; projet au travers duquel « La Voix de la femme » bénéficie d’une importante assistance dans le domaine du renforcement de ses capacités journalistiques, techniques et organisationnelles, à travers des formations in situ.

On le voit, tout est mis en branle, rangé en ordre utile, aussi bien pour le développement harmonieux du projet SOMA, que pour la matérialisation de l’appui provenant des autres bailleurs de fonds et opérateurs du secteur médiatique.

Tout porte donc à croire que le programme de renforcement de capacités de l’Association féminine Dushirehamwe (en français : être ensemble) et de son outil de communication de masse par excellence, la radio associative et Communautaire Ijwi ry’umukenyezi, est une irréductible réalité vivante. Il présage d’ores et déjà, sur les plans de la communication et de la promotion des droits de la femme, un lendemain radieux pour la femme burundaise en général et rurale en particulier dont la voix sera assurément portée haut.

2014

 

Coup d’envoi du projet d’appui aux medias burundais

representante

Ce mercredi le 27/08/2014 à la Radio Ijwi ry’Umukenyezi, la Deutschewelle Akademie a  donné un coup d’envoi du projet d’appui aux medias burundais, en présence de Monsieur Achim Johannsen représentant de la coopération allemande au Burundi;le conseiller économique du gouverneur de la province de Gitega et de  Madame NDORICIMPA Thérèse la Représentante légale de l Association Dushirehamwe. Ce projet est appuyé par Deutschewelle Akademie représentée par Carine Debrabandère Coordinatrice régionale de l’Afrique centrale .Ce projet se base sur quatre axes dont le renforcement des capacités journalistiques et techniques; accompagnement managérial et structurel, journalisme sensible au conflit et le marketing.

L’allocution de bienvenue a été prononcée par la représentante de l’ Association   Dushirehamwe  Madame NDORICIMPA Thérèse .Elle en a profité pour adresser ses sincères remerciements à la Deutschewelle Akademie par son accompagnement journalistique et technique dont la Radio sera bénéficiaire

Achim Johannsen le représentant de la coopération Allemande au Burundi dans son discours, a apprécié les activités de la Radio ijwi ry’Umukenyezi.Selon lui, la Radio ijwi ry’umukenyezi est un véritable espace de la promotion de la liberté d’expression et de la presse surtout chez les femmes. Celles-ci ont ‘opportunité de s’exprimer maintenant sur de sujets importants.

Quant à Carine Debrabandère la coopération entre l Deutschewelle Akademie et la Radio ijwi    ry’Umukenyezi s’inscrit dans la droite ligne de l’autonomisation de la femme avec une attention particulière sur la lutte contre les violences basées sur le genre.

 

Lancement officiel du projet SOMA

ministre

A Giheta, le 30 juillet 2014, un lancement officiel du projet  SOMA (société civil et Médias pour l’amélioration de la participation féminine aux actions de développement 2014-2015) a eu lieu avec la participation de l’Institut Panos Grands Lacs (IPGL), en partenariat avec l’Association Dushirehamwe .Cette cérémonie a été rehaussée par la présence du Ministre des Télécommunications, de l’information, de la communication et des Relations avec le parlement  ainsi que les autres invités d’honneur .Ce  lancement a eu lieu à Giheta en Province Gitega, à la radio Ijwi ry’ Umukenyezi.

Le projet vise à la contribution pour la promotion de l’égalité entre les hommes et les femmes de la même commune et ses environs afin de leur permettre à participer à la vie démocratique  de leur pays et dans les élections  de 2015.

Dans son discours le représentant de cet Institut s’est engagé à soutenir ce projet en donnant du matériel à la radio Ijwi ry’umukenyezi surtout un autre émetteur  afin qu’elle puisse avoir un grand nombre possible d’auditeurs.

Pour le ministre Tharcisse Nkezabahizi a salué l’initiative car c’est le complément de la mise en œuvre de la politique de la communication  qui vise les réformes pour les medias de proximités et promotion de l’égalité femme-homme.Il a indiqué que ce projet permet à la radio de passer au stade de l’actualité en faveur du journalisme de développement.

Dans cet événement, les femmes de la commune Giheta avaient répondu massivement ainsi que les membres de cette même association.

 

Radio Ijwi ry’umukenyezi

kagoma

La Radio communautaire Ijwi ry’Umukenyezi 104.1 FM est l’un des projets de l’Association Dushirehamwe initié dans le cadre du Programme Plaidoyer et Rapprochement Communaitaire. Elle est le fruit d’une coopérartion active entre UNESCO et Dushirehamwe. Ses différentes activités bénéficient également du soutien de ses partenaires tradistionnels à savoir : ICCO, ONUFEMMES, TROCAIRE, CARE, INTERNATIONAL ALERT, OXFAM INTERMON,CORDAID,FDHM,OSCAR et Institut Panos Grand Lac.

Vision : Agir localement, transformer globalement.

Mission: Contribuer à l’émergence d’une communauté forte et engagée pour son auto-développement

Objectif général : Contribuer à la transformation des relations hommes/femmes par les nouvelles technologies d’information, de communication et d’éducation pour le développement. Objectifs spécifique : Améliorer la connaissance des hommes et des femmes sur les droits humains en général et ceux des femmes en particuleir Promouvoir la participation des femmes aux nouvelles technologies d’information et de communication. Favoriser les principes du dialogue social dans la résolution des problèmes de la communauté.